La filière de langues étrangères appliquées (LEA)1 existe dans la plupart des universités françaises du secteur lettres et humanités. C'est une filière pluridisciplinaire qui débouche sur de nombreux métiers possibles.
  • Les Langues Etrangères Appliquées, qu’est-ce que  c’est ?

 
 LEA/LLCE, quelle différence ?
 
Avec la mention Langues Etrangères Appliquées, les universités françaises ont voulu créer, dans les années soixante-dix, une branche nouvelle parmi les formations en langues préexistantes, notamment la formation LLCE, Langues, Littérature et Civilisation Etrangères.
Tandis que le parcours LLCE a plutôt vocation à former des futurs professeurs de langues ou des traducteurs, avec des enseignements spécifiques à une langue choisie, la formation LEA a pour but l’insertion rapide sur le marché du travail, en France ou à l’étranger.
Les secteurs professionnels sont très divers : Marketing, communication, tourisme,
Les enseignements portent sur la grammaire, l’actualité étrangère, la traduction, le management, le droit, les institutions et l’économie internationale…
 
La licence LEA peut être comparée au Bakalar de Cizí jazyky pro komerční praxím
car les enseignements sont généralement axés sur l’économie et le monde de l’entreprise.
 
 

  • Une formation tournée vers le monde professionnel et l’international

 
Dès la licence, l’objectif est d’acquérir des connaissances de l’exercice des langues étrangères, dans le cadre professionnel, avec des travaux dirigés en classe, et souvent avec un stage obligatoire en troisième année. Le stage peut parfois être remplacé par un séjour Erasmus à l’étranger.
 
Les possibilités de séjour à l’étranger sont multiples, soit via le programme erasmus, soit via d’autres programmes, tels que le programme ISEP (International Student Exchange Program, http://www.isep.org/ ), qui permet à l’étudiant de partir au Mexique, aux Etats-Unis, au Brésil, Japon… L’occasion de mettre en pratiques les compétences acquises dans la langue choisie.
 
Quelques universités qui proposent le programme ISEP : université Aix-Marseille, Clermont Ferrand,
 
Carte des alumni marseille : http://www.communitywalk.com/master-lea
 
 
 

  • Spécificité et difficultés du parcours LEA

 
Deux langues à niveau égal
 
Dans le parcours LEA, l’étudiant choisit deux langues de spécialisation. Il est important de savoir que les deux langues choisies doivent être maîtrisées à niveau égal ! Ainsi, si un étudiant choisi un parcours Anglais/espagnol, il doit avoir un niveau équivalent dans les deux langues, B2 au minimum.
 
Utiliser le français comme langue principale ( langue A)
 
Pour les étudiants tchèques qui ont un niveau B2 en français, ainsi que dans deux autres langues, il est possible de s’inscrire en Licence LEA, mais plus rarement en master. En effet, les universités exigent souvent que les étudiants aient un niveau de français C1, avec certificat à l’appui. Aussi, il sera plus simple pour un étudiant tchèque d’intégrer un master LEA après avoir effectué une troisième année LEA ou autre en France, plutôt que d’intégrer un Master 1 directement après une licence de (langue appliquée à l’économie).
  - Pour passez le DALF C1 à Bratislava, pensez à consulter le site de l’Institut Français pour connaître les sessions des examens https://institutfrancais.sk/fr/cours-certifications/delf-tout-public/
 -  Pour passer le DALF C1 ailleurs en Slovaquie, renseignez-vous auprès des alliances françaises :

Alliance française de Slovaquie
 
Parfois, il est possible de prendre le français comme langue seconde (langue B), se renseigner auprès de chaque université( ex : Lille III)
 
 

  •  La possibilité d’un parcours « à la carte »

 Les combinaisons de langue (langue B et langue C)
 
La plupart des parcours comportent une combinaison de la langue anglaise et d’une seconde langue. Dans certains cas, le parcours de l’étudiant doit obligatoirement comporter l’anglais.
 
Les étudiants français optent souvent pour une combinaison anglais-espagnol, ou anglais-allemand.
Il existe néanmoins beaucoup d’autres combinaisons possibles, avec les langues suivantes :
Russe, portugais, néerlandais, arabe, italien, japonais, chinois.
Il est parfois possible de choisir une troisième langue en option , à niveau débutant..
 
 

  • Des spécialisations diverses :

 
Tandis que la première et la deuxième année de licence s’attache à donner aux étudiants de LEA un socle de connaissances communes en économie, langues, informatique, droit européen… la troisième année de licence, et dans une plus forte mesure le master, permet à l’étudiant de se spécialiser vers un secteur défini :  Commerce international, interprétariat, traduction, coopération interculturelle, tourisme.
 
Exemples de spécialisation en L3 :

- Paris IV : Licence 3 Commerce, « collaborateur des activités internationales » http://www.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/Licence_Professionnelle_Commerce_en_Alternance_2014-2015-2.pdf

- Aix-MARSEILLE : parcours management international, affaires internationales ou traduction spécialisée : http://gsite.univ-provence.fr/gsite/document.php?pagendx=6309&project=lea

 
 
Comment s’inscrire ?
 
En première année, il faut procéder à une candidature en ligne via le site Admission Post Bac au mois de janvier 2015, pour la rentrée 2015-2016. Ce site vous permet de formuler jusqu’à douze vœux pour chaque type de formation choisie, ce qui favorise vos chances d’être accepté dans au moins une université.
http://www.admission-postbac.fr/
 
Pour tout autre niveau, deuxième et troisième année de Licence, ou bien première année de Master, il vous faudra faire une demande de Validation des Acquis (VA)[1], généralement avant le mois d’avril.
 
 
 
L’enseignement à distance
 
Certaines universités proposent une troisième année de licence LEA entièrement à distance. C’est le cas de l’université de Strasbourg http://www.unistra.fr/index.php?id=19610 , avec une combinaison anglais-allemand, ainsi que de l’université de Toulouse II pour les combinaisons anglais-allemand, anglais-espagnol, anglais-russe et anglais-portugais. Plus d’infos sur le site de Toulouse II-Le Mirail : Toulouse II SED (service d'enseignement à distance) .
 
 
 
Quelques licences peuvent être suivies en partie à l’étranger :
- la troisième année de LEA de Toulouse II à Madrid
- le parcours complet de la licence LEA –Europe d’Aix en Provence, qui a lieu en première année de LEA à Aix-Marseille, puis chaque année dans une université partenaire différente, en Belgique, en Allemagne, en Irlande ou en Espagne. Le parcours complet permet à l’étudiant d’obtenir un Bachelor of Arts degree in Applied European Languages.
 
 
Pour des informations détaillées sur le parcours LEA à l’université, vous pouvez aussi consulter le site de l’association des LEA : http://anlea.org/formation-lea/licence
 
 

[1] Attention, ne pas confondre VA et VAE (Validation des Acquis de l’Expérience), qui concerne les professionnels qui souhaitent par exemple qu’une expérience de travail dans le domaine de la traduction soit reconnue équivalente à un diplôme de licence de traduction.