Nous vous présentons Elisabeth Mandelikova et Alexandra Pospisilova, deux étudiantes Slovaques qui étudient depuis septembre 2015 à l'École nationale Supérieure de chimie de Rennes ( ENSCR)
  • Pouvez-vous vous présenter ?


Je suis Alexandra et j’ai 20 ans, je viens de Bratislava, et j’ai fait mon cursus secondaire au sein de la section bilingue du lycée de Metodova à Bratislava. J’aime beaucoup les sciences et c’est pour cela que j’ai choisi de candidater à l’école nationale de Chimie de Rennes pour mes études supérieures. Je jouais au piano, et au hockey sur gazon, j’aime aller au théâtre, à des concerts et sortir avec mes amis.

Je suis Elisabeth, je suis originaire de Veľké Leváre, situé à 50 km de Bratislava et j’ai aussi effectué mon enseignement secondaire à la section bilingue de Metodova à Bratislava. J’aime passer mon temps libre à lire et à faire du sport, et partager du temps avec mes amis.

  • Pourquoi avez-vous choisi cette école ? Ces études ? et la ville de Rennes ?

M.Le Bozec qui est professeur à l’école nationale de chimie de Rennes est venu présenter l’école au lycée Metodova à Bratislava. Son intervention nous a intéressé, et la possibilité d’étudier dans cette école nous a paru être une bonne option, de par le fait que l’école soit bien réputée et qu’en plus elle favorise la venue d’étudiants étrangers. En effet l’école nous offre une bourse afin de nous aider à payer notre logement en résidence universitaire.
Nous avons reçu une bourse de 1700€ qui permet de payer la résidence universitaire pour dix mois, et l’école bénéficie de places en résidence universitaire, donc n’avons pas eu de problèmes pour trouver un logement.

  • Quelles sont les conditions d’admissions ?

La sélection se fait sur dossier, il faut envoyez un CV, une lettre de motivation et les bulletins scolaires des dernières années. Il n’est pas nécessaire de s’inscrire sur admission post bac.
L’ENSCR est une école publique qui fait partie d’un réseau de 19 écoles de chimie.
Á Rennes nous faisons deux ans de cours préparatoires et ensuite nous aurons la possibilité de nous spécialiser dans l’école que nous choisirons, le cursus se fait sur 5 ans.
Comment s’est passée votre arrivée, accueil à l’école ?
Nous pensons que l’école est très adaptée à la venue d’étudiants étrangers. Les élèves étrangers ont pu venir une semaine avant, et on eut une semaine de présentation de l’école et de la ville avant la rentrée officielle.
L’équipe nous a beaucoup aidé pour l’installation et les démarches administratives. Quelques étudiants de seconde année ont préparé une visite de la ville de Rennes.

  • Que pensez-vous des cours ? Quel niveau de français aviez-vous en arrivant à Rennes ?

Nous avons une maturita de section bilingue en français, notre niveau de français est donc C1 ; Le niveau requis pour étudier à l’ENSCR est le niveau B1. La langue n’est donc pas forcément le problème, ce qui est plus difficile c'est le rythme des cours et la charge de travail qui est beaucoup plus importante qu’en Slovaquie. Il y a aussi parfois un niveau hétérogène dans les groupes de classe pour des matières telles que la chimie ou les mathématiques.
Mais même si les cours sont un peu difficiles et que nous avons beaucoup de travail personnel, les enseignements sont très intéressants.

  • Avez-vous un professeur référent ?

Non, nous n’avons pas de professeurs référent, mais la possibilité d’accéder aux professeurs facilement s’il y a un problème.

  • Que diriez-vous de la vie à Rennes ? Conseils pratiques pour la vie à Rennes ?

Rennes est une ville dynamique et très étudiante, il y a beaucoup de possibilités de sorties culturelles ou sportives, malheureusement notre emploi du temps et notre charge de travail ne nous permettent pas de beaucoup en profiter.
L’école aussi offre des possibilités d’activités dans des associations sportives ou autres et organise régulièrement des soirées.
Notre qualité de vie est bonne puisque les seules dépenses que nous avons sont pour la nourriture. Notre résidence universitaire est située à 20 minutes à pied de l’école, et les commerces, le centre-ville etc. sont accessibles à pied.

  • Comment décrire en une phrase la vie à Rennes :

Alexandra : « c’est une aventure, une expérience extraordinaire, les cours sont difficiles, mais je ne regrette pas d’être ici » 

  • Qu’est-ce que vous aimeriez dire aux jeunes slovaques qui souhaiteraient partir étudier en France ?

"Ce que j’apprécie beaucoup, en tout cas à l’ENSCR, c’est que nous sommes dans un programme international, il y a beaucoup d’étranger, du Yémen, Vietnam, Brésil, Maroc, et qu’il est très intéressant de faire la connaissance de personnes qui vivent de façons différentes. Ce qui me plaît c’est le mélange culturel."